05/28/2011

Prisons of shame in Ireland and UK: Action !

After the examination of the high-level Irish Government delegation by the UN Committee against Torture on 23 and 24 May 2011, the situation in Irish and English prisons has deteriorated…

http://www.irishfreedomcommittee.net/POWs/BRENDAN_LILLIS....

Friends of Brendan Lillis: http://www.facebook.com/home.php?

NO MORE deaths by MEDICAL NEGLECT in British and Irish prisons!

05/07/2011

Arbi Zarmaev: des problèmes avec Belgacom-Skynet

Belgacom e-Services nous envoyait le message suivante:

‘Service en ligne inaccessible. Vous n’avez pas encore accès au service en ligne que vous essayez d’atteindre. Il vous est possible de l’ajouter dans la liste de vos applications, si celui-ci est disponible pour votre profil d’utilisateur. Pour ajouter une application, il est nécessaire d’être client chez Belgacom.’
Mais le Werkgroep Morkhoven est déjà client chez Belgacom pendant 10 ans.

Il y a quelques années que les services secrets belges qui ont accusé Marcel Vervloesem de notre association pour lui faire taire du réseau pédocriminel de Zandvoort (88.539 victimes), ont organisé une pétition pour expulser Marcel de sa maison à Morkhoven.
Au même temps on demandait d’enlèver le Werkgroep Morkhoven de Internet. La demande était même discuté par des politiciens.

Il y a déjà beaucoup de blogs et de sites du Werkgroep Morkhoven qui ont été fermé sans motivation pendant les années passées.
En Belgique il y a un contrat, signé par le ministre de la justice, et les providers. Et on peut facilement bloquer ou fermer des sites.

Pendant nos actions récents autour le prisonnier tchétchène Arbi Zarmaev qui était torturé et isolé aux prisons de Hasselt et de Bruges, nous avons aussi eu beaucoup de problèmes sur Internet. Et notre article ‘Arbi Zarmaev is vrij’ (Arbi Zarmaev a été libéré) n’est même pas à retrouver sur Google via les mots de recherche ‘Arbi Zarmaev’.

Pendant nos actions autour Arbi Zarmaev, princesse J. de Croÿ, vice-précident de l’asbl Werkgroep Morkhoven qui a un interdiction de revoir Marcel Vervloesem depuis 8 mois, a reçu une lettre recommandée de Hans Meurisse, directeur du directorat-général des prisons belges. Meurisse demandait d’enlever les textes autour Arbi Zarmaev sinon elle serait poursuivie.

En 2006, Marcel Vervloesem avait un premier interdiction de contacter la presse. Le tribunal de Turnhout qui le poursuivait pendant une dizaine d’années, le décidait.
Chez sa libération, il y a 8 mois, Marcel Vervloesem avait à nouveau un interdiction de contacter la presse. Il a même un interdiction de contacter ses amis du Werkgroep Morkhoven qui l’ont visité pendant 2 années à la prison et ont lutté chacque jour pour sa vie.

Jan Boeykens, président du Werkgroep Morkhoven

—-

From: Jan Boeykens
To: justitiehuis.brussel.just.fgov.be, justitieelww.cawdepapaver.be, vanessa.bury.just.fgov.be, justitiehuis.ieper.just.fgov.be, Liga Voor Mensenrechten, els.deloof.just.fgov.be, ministre.stefaan.declerck.just.fgov.be, Nieuwsredactie stadsomroep.com,
Date: Fri, 6 May 2011 17:25:29   Subject: FOD Justice: des nouveaux problèmes avec Internet (1)

 

Photo: la libération de Arbi Zarmaev, prison de Bruges